Surmonter les obstacles (même les plus hauts)

Pour la plupart des gens, grimper aux arbres est une activité plutôt réservée aux enfants et deviens moins attirante en vieillissant (et en étant plus réfractaire au danger). Pour moi, (Rock Chalk), c’est exactement l’inverse qui s’est passé. J’ai grandi dans une région qui n’était pas vraiment pourvue en gros arbres, et je jouais à des jeux qui ne me faisaient jamais quitter le sol. Une fois adulte, j’ai découvert le géocaching et le frisson d’essayer quelque chose de nouveau : les caches arboricoles.

Certaines caches acrobatiques sont plus accessibles que d’autres. Celles qui nécessitent des cordes, harnais et autres joyeuseries peuvent être fantastiques, mais ne sont pas à la portée des néophytes en escalade. Cependant, les géocaches dans les arbres sont souvent accessibles à une grande variété d’âges et de compétences physiques. Alors, comment faire d’une cache arboricole une belle expérience ?

  • Le bon arbre : il doit être assez solide pour qu’un adulte puisse grimper. Si les branches sont trop fines, cela peut être dangereux pour le géocacheur et pour l’arbre. (Souvenez-vous, il ne faut jamais endommager un arbre ou tout autre espèce vivante pour attraper une géocache).
  • Le bon équipement : Même si vous n’avez pas besoin de cordes et de harnais, vous devez porter une tenue et des chaussures adéquates. Non, les tongs ne sont pas appropriées pour monter aux arbres !
  • Le bon jour : N’essayez pas de grimper en cas de pluie, de gel ou de toute autre condition climatique dangereuse. Et emmenez un ami avec vous. Pas seulement pour garder un œil sur vous, mais aussi pour prendre de belles photos !

Les caches dans les arbres sont extra. Pour moi, c’est la combinaison parfaite entre poussée d’adrénaline et beauté naturelle, difficile de faire mieux. Mais je ne saurais trop insister sur l’importance de la sécurité dans cette aventure. Si à n’importe quel moment vous sentez que vous êtes en train de prendre un risque inutile, arrêtez tout de suite et retournez sur la terre ferme.

Je pourrais continuer à parler comme ça toute la journée de mes meilleures expériences de caches arboricoles, mais les plus marquantes qui me viennent à l’esprit sont “Bird House” (Fort Myers, Floride) et Secret Squirrel Society (Seattle, État de Washington). Je n’ai pratiqué qu’à de rares reprises à l’extérieur de l’Amérique du Nord, et la plus spectaculaire ascension m’a demandé un équipement spécial. Mais ça nécessiterait un article à part entière !

Etes-vous déjà monté dans un arbre pour un smiley ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *